AVIONSETCIE

AVIONSETCIE

Boeing 787 Dreamliner

Boeing 787 Dreamliner

 

 

 

 

Type d’avion... avion de ligne long-courrier gros-porteur bi-moteur bi-couloir

Constructeur...Boeing (Etats-Unis Drapeau : États-Unis )
Vol inaugural... 15 décembre 2009
Mise en service... 26 octobre 2011 par ANA-All Nippon Airways (Japon Drapeau du Japon)

Produit depuis... 2007

Dimensions/Performances 

Modèle 787-8 787-9 787-10
Longueur 56,7 m 62,8 m 68,3 m
Envergure 60,1 m 60,1 m 60,1 m
Vitesse de croisière 913 km/h (Mach 0.85) 913 km/h  (Mach 0.85) 913 km/h  (Mach 0.85)
Rayon d'action 15 200 km 15 750 km 12 964 km
Nbr. de passagers  210 à 250 280 323
Équipage cockpit 2 2 2
Motorisation

GE GEnx-1B ou 

Rolls-Royce Trent 1000

GE GEnx-1B ou 

Rolls-Royce Trent 1000

GE GEnx-1B ou 

Rolls-Royce Trent 1000

Histoire

Lorsque le consortium Airbus commence le développement de l'A380 en 1991, l'avionneur américain Boeing envisage de développer le "Sonic Cruiser", un appareil pouvant atteindre une vitesse de Mach 0,95, proche de celle du son et 10 % plus élevée que celle des avions de ligne classiques. Mais la consommation de kérosène de l'avion, trop importante, conduit l'entreprise à abandonné le projet, qui n'enregistra aucune commande.

Afin de proposer un appareil à l'autonomie réduite par rapport aux modèles précédents, Boeing lance officiellement le 26 avril 2004 son nouveau projet : un avion révolutionnaire et économe en carburant grâce à une utilisation massive de matériaux composites.

 L'appareil est nommé Boeing 787 (ancien nom de code 7E7, le E pour efficacité). Deux modèles seront proposés : 787-8, et 787-9 (faute de commandes, un modèle plus petit, le 787-3, a été annulé).

La capacité se situe entre 210 et 330 passagers selon les versions et configurations. Il est le plus économe en carburant, avec une consommation inférieure de 20 % à celle d'un Airbus A330 ou d'un Boeing 777. Ses émissions de CO2 sont réduites de 20% et son empreinte sonore de plus de 60 % par rapport à ses concurrents.

La moitié de la structure de l’appareil est constituée de matériaux composites (fibre de carbone). Plus léger, ce matériau permet également d’optimiser le processus de fabrication, générant ainsi moins de déchets et le recyclage de l’appareil en fin de vie.

En réponse au 787, Airbus lance le développement de l’A350 XWB (extra wide body), un avion entièrement nouveau et utilisant lui aussi des matériaux composites pour les ailes et le fuselage. L'entrée en service de cet appareil est prévue pour 2014.

L’architecture de l’avion a été modifiée, faisant davantage appel à l’énergie électrique. Le 787 est ainsi le premier avion équipé de freins électriques. Les bénéfices sont nombreux, en termes de volume, de masse, de fiabilité, de sécurité et de coûts d’exploitation. De plus,La structure en carbone de l’appareil permet une pressurisation plus élevée; voler à bord du 787 est comparable à un séjour en montagne, soit 1700 m d’altitude contre 2500 m pour les avions traditionnels.

La cabine du 787 est très spacieuse (5,49 m de large) et les hublots sont 65% plus grands que ceux des avions actuels et leur l’intensité lumineuse peut être réglée électroniquement. La structure en carbone de l’appareil permettant une pressurisation plus élevée, voler à bord du 787 est comparable à un séjour en montagne, soit 1700 m d’altitude contre 2500 m pour les avions traditionnels.

Boeing travaille déjà avec des sociétés du monde entier afin de garantir la mise en place des processus requis pour permettre le recyclage du 787 lorsqu'il sera arrivé en fin de vie, ce qui arrivera dans environ 30 ou 40 ans. 

L'avion effectue son premier vol le 15 décembre 2009. Il est certifié le 26 août 2011 par la Federal Aviation Administration et l'Agence européenne de la sécurité aérienne, à l'occasion d'une cérémonie à Everett, Washington. La première livraison a eu lieu le 26 septembre 2011 à la compagnie aérienne All Nippon Airways- ANA.

Le problème du 787 est son côté "trop révolutionnaire", qui le mènera connaître de nombreuses défaillances techniques, qui s'accumulent : panne électrique déclenchée par l'incendie d'une batterie, fuite de carburant, fissure sur le pare-brise du cockpit... Malgré ces défaillances, l'avionneur américain affiche une confiance totale en ses appareils, et résout le problème des batteries lithium, qui seraient une des sources de ces problèmes. Le Dreamliner fut cloué au sol pendant plusieurs mois.

Le 17 septembre 2013, près de cinq ans après le vol inaugural du 788, le premier Boeing 787-9 effectue son premier vol, d'une durée de cinq heures sans le moindre problème. En novembre de la même année, lors du Salon Aéronautique de Dubaï, Le nombre de commandes du 787 passe la barre des 1 000.

Boeing a annoncé le 16 juin que le 787-9 avait été certifié. La version allongée du Dreamliner a reçu la double certification de la FAA et de l’AESA. Le premier appareil est désormais en phase finale de préparation à sa livraison à Air New Zealand. La compagnie néo-zélandaise devrait le recevoir dans les prochaines semaines. Cinq 787-9 ont participé au programme de certification et ont cumulé 1 500 heures de vol depuis le décollage du premier appareil en septembre dernier. Le 787-9 avait alors cumulé 413 commandes de la part de 26 clients, ce qui représente 40% du backlog de l’avionneur américain pour le Dreamliner. 

Sans titre.pngarticle par Avions-et-cie



17/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres