AVIONSETCIE

AVIONSETCIE

AF787 Experience Flight-Report

Bonsoir à tous, ou bonjour, selon l'heure à laquelle vous liez cet article.

 

Je suis très heureux de vous proposer finalement ce compte rendu du vol AF0787 (boucle Bretagne) effectué le 08 janvier 2017 à bord du nouveau venu dans la flotte de notre compagnie tricolore : le Boeing 787-9 Dreamliner.

 

Depuis quelques temps, je n'ai plus trop l'occasion de prendre l'avion et quand je le fait, ce n'est rien de très excitant à part quelques vols avec des compagnies low cost. Aussi l'annonce par Air France de ces vols inauguraux en Dreamliner m'a motivé à payer les 249euros du billet, que je vois en quelque sorte comme une maigre compensation pour avoir raté les farewell flight du Boeing 747-400, mais aussi une chance de faire de ce qui est ma première expérience en 787, un souvenir mémorable.

 

Me voici donc de bon matin à CDG, Terminal 2E. Il est environ 06h du matin et il fait bien évidement encore nuit. 

 

 

 

Mon vol du jour : AF787 - départ 08h30 - destination... Paris Charles de Gaulle, le point de départ

Pour le moment, le vol est annoncé à l'heure avec un embarquement en porte M44

 

 

Il faut d'abord se rendre en Zone 10, où je retire ma carte d'accès à bord.

 

 

Il y a déjà du monde, mais l'enregistrement est fluide grâce aux 4 guichets ouverts spécialement pour les passagers du vol AF787. 

 

 

Nous sommes au Hall K, il faut donc prendre le Shuttle pour rejoindre le Hall M où se trouve notre porte d'embarquement.

 

 

 

Aux contrôles de sécurité, nous avons droit à un accès prioritaire qui nous permet de couper la file

 

 

 

Notre Dreamliner est déjà là, il attends.

 

 

 

06h40 Arrivé à la porte M44, une file se forme pour pouvoir accéder au pied de l'avion, une chance offerte aux premiers arrivés, leur permettant de participer à une séance photo. Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir deux agents apporter une pancarte pour marquer la fin de la file... qui sera juste après moi. 

 

 

Malheureusement, il y a déjà trop de monde dans la file et la dernière dizaine (nous attendons alors depuis près d'une heure) ne pourra pas se rendre au pied du Dreamliner à cause de la météo mais surtout parce que l'embarquement doit commencer à 07h50.

C'est une grosse déception : je savais bien que tous les passagers n'auraient pas la chance de descendre mais j'aurais quand même passé une heure debout à attendre et n'aurait pas la possibilité de prendre des photos de l'avion.

 

L'embarquement commence donc et heureusement comme nous étions déjà dans la queue, nous n'avons pas à la refaire.

 

 

Comité d'accueil.

 

 

Passage dans une passerelle fermée sans vue extérieure, mais arrivée à la porte de l'avion qui permet tout de même un petit aperçu du Boeing

 

 

 

Bon, c'est peu notable ici mais le logo d'Air France sur l'avion est plus grand que sur les autres

 

 

 

 Nous entrons au niveau de la classe Premium Economy, avec 21 nouveaux sièges en configuration 2-3-2 (bleu ciel dans le seat map ci-dessous).

 

source : www.airfrance.fr

 

 

 

 Et voici mon siège, le 22A. Chaque passager repartira avec un sac de souvenirs (stickers, porte-clé, casquette...)

 

 

 

Il y a 225 sièges en classe Economy, avec une configuration 3-3-3 qui s'étend sur deux cabines

 

 

L'écran en Economy fait 11 pouces soit 28 cm

 

 

Les fameux hublots du Dreamliner, plus grands et possédant une commande permettant régler électroniquement l'intensité lumineuse.

 

 

 Le pitch est correct

 

 

La cabine se remplit...

 

 

...tandis que dehors le jour se lève

 

 

 

 

 

Décollage à l'heure

 

 

(vidéo in-flight à retrouver plus bas)

 

 

 

 

Ca s'active déjà dans la cabine

 

 

 

Mais rapidement, le service a lieu et les passagers sont invités à regagner leur place. Au menu on a :

 

Pain (beurre/confiture)

Poulet mariné à l'huile d'olive et citron

Pain aux céréales au soumon

Salade de fruits 

Yaourt nature

Le tout acompagné d'un champagne pour fêter l'occasion

 

 

Si l'on a accès aux films, séries et musiques proposées à bord, la géolocalisation reste le principal divertissement durant ce vol

 

 

 

Il est temps de me lancer dans une petite exploration du Dreamliner 

Je commence par me diriger vers l'arrière de l'appareil, pour prendre quelques clichés aux issues de secours qui marquent la séparation entre les deux cabines economy

 

 

 

Les petits hublots des portes de secours me permettent de voir les ailes et l'incroyable wingflex du 787 d'un nouvel angle

 

 

 

 

 

Encore plus à l'arrière de l'avions, dernières issues de secours

Problème de batterie, j'ai été forcé de changer d'appareil et passer du reflex au bridge. A défaut de netteté, on parlera pour les deux photos suivantes de flou artistique.

 

 

 

 

 

 

 

Evidement, il y a beaucoup d'amateurs pour visiter le cockpit donc l'accès est complétement bouché.

 

 

Je parviens tout de même à avoir un nouvel aperçu de la cabine Prenium Economy...

 

 

...et du moteur Genx-1B-70B de General Electric numéro 1. 

 

 

Bientôt la boucle sera bouclée, la descente va commencer et les passagers seront bientôt invités à regagner leur place.

 

 

 

 

 

11h Après deux heures passées en altitude là où il fait toujours beau, nous retrouvons la brume parisienne, même si globalement, le temps en Bretagne était également assez couvert. 

 

 

 

Lors du taxi pour rejoindre notre porte, on peut distinguer, parfois difficilement, le trafic de CDG.

 

 

 

 

 

 

 

Dernier virage et arrivée en porte M44, notre point de départ. 

 

 

 

C'est ma dernière chance pour accéder au poste de pilotage. Mais avant, il faut remonter tout l'appareil d'abord en Economy, puis Prenium Economy où l'on voit mieux Genx-1B-70B numéro 1...

 

 

...numéro 2...

 

 

... et passage obligé par la Business, classe la plus prestigieuse à bord du fait de l'absence de Premiere. La classe affaire se compose de 30 sièges Full Flat Cirrus de Zodiac (les mêmes que chez KLM) en configuration 1-2-1.

 

 

 

 

Je parviens finalement au cockpit où je prends rapidement quelques clichés avant de remercier les pilote et copilote. 

 

 

 

C'est ainsi que se termine cette petite excursion en Dreamliner. Les passagers du dernier vol inaugural sont là et dès le lendemain, le 787 entrera en service, s'envolant pour le Caire. 

 

 

 

 

 

Je rentre donc chez moi globalement satisfait de cette matinée... et avec ce certificat de vol. 

 

 



07/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres